Ce wiki est à utiliser en complément de l'outil PDC du REFEDD : n’hésitez pas à naviguer entre les deux afin de mener votre projet dans de bonnes conditions.

Plan de Déplacements Campus

Définition

Le PDC est une analyse globale de l’ensemble des déplacements liés à un établissement d’enseignement supérieur :

  • les déplacements domicile/campus ;
  • les déplacements inter-sites ;
  • les déplacements intra-site.

En fonction de cette analyse, le PDC propose un ensemble d’actions concrètes pour améliorer la correspondance entre les besoins en déplacements des usagers (étudiants et salariés) et l’offre en modes de transport alternatif à la voiture individuelle comme la marche, le vélo, les transports publics, le covoiturage, l’autopartage, etc.
En effet, si les modes de transport doux répondent aux besoins des usagers, ces derniers les utiliseront facilement.

Retrouver ici le schéma illustrant cette définition.

Objectifs d'un Plan de Déplacements Campus

Deux problèmes proviennent du nombre important de trajets liés aux établissements d’enseignement supérieur effectués en voiture individuelle :

  • Problèmes environnementaux (émission de gaz à effet de serre, crise énergétique, pollution sonore)
  • Problèmes sociaux et humains : stress lié aux bouchons, longs trajets, congestion des villes, accidents de la circulation…

Les deux objectifs globaux d’un PDC sont donc de contribuer à la résolution de ces deux problèmes majeurs.

Pour cela, l’objectif spécifique du PDC est d’augmenter l’utilisation des modes de transport alternatifs à la voiture individuelle par les étudiants, enseignants-chercheurs et personnel administratif pour leurs trajets liés au campus et donc de réduire l’utilisation de la voiture individuelle.

Deux résultats doivent être simultanément atteints pour remplir cet objectif :

  • Des modes de transports alternatifs à la voiture individuelle doivent être disponibles. (résultat 1)
  • Des étudiants, enseignants-chercheurs, personnel administratif doivent être convaincus de la nécessité de changer leur comportement et donc être prêts à utiliser les moyens de transports alternatifs proposés. (résultat 2)

C’est la mise en place d’un Plan de Déplacements Campus qui va permettre d’aboutir à ces deux résultats.

Retrouver ici le schéma illustrant ces objectifs.

Retrouver également la vidéo expliquant ce qu’est un Plan de Déplacements Campus et quels sont ses objectifs.

Quand à cette vidéo, elle présente l’outil PDC du REFEDD et explique comment cet outil aide à la réalisation d’un PDC.

Motivations

Les déplacements domicile-travail représentent une part non négligeable des déplacements individuels. Ils ont un effet structurant sur la capacité des réseaux de voirie, de transports publics ainsi que sur les habitudes de déplacements. En effet, une personne qui utilise son véhicule personnel chaque jour pour aller travailler a de fortes chances de l’utiliser pour l’ensemble de ses déplacements quotidiens.
L’augmentation régulière de la part de la voiture dans les déplacements pèse sur les usagers (étudiants, enseignants-chercheurs, personnel IATOS) et sur l’établissement dans son ensemble :

  • Les bouchons et les difficultés de stationnement entraînent des désagréments (retard, stress, fatigue) pour les usagers quotidiens et les visiteurs : cela nuit à la qualité du travail des agents, enseignants-chercheurs ainsi qu’au bon suivi des cours par les étudiants; cela est également néfaste pour la santé et augmente les risques d’accident.
  • Le stationnement des voitures des usagers génère des espaces non-productifs qui ne contribuent à aucune activité du campus.
  • L’utilisation massive de la voiture induit aussi bien sûr des phénomènes de congestion de plus en plus importants, des nuisances sonores, augmente la pollution atmosphérique qui a des conséquences directes sur les conditions de vie et de santé des citoyens et joue un rôle important dans le réchauffement climatique.

Déroulement d'un PDC

Un projet Plan de Déplacements Campus a vocation à durer plusieurs années.

Cycle 1 du PDC

Objectifs :

  • Construire une équipe projet solide, capable de mener le PDC.
  • Introduire la notion de mobilité durable dans l’esprit du campus en menant une solide communication avec les usagers et les parties prenantes.
  • Réaliser le premier diagnostic mobilité.

(Pour cela il faut d’abord réaliser le diagnostic d’accessibilité du campus via des observations de terrain, puis obtenir des statistiques d’usage en soumettant aux usagers du campus un questionnaire sur leurs habitudes modales et sur leur ressenti par rapport à leurs trajets liés au campus).

Cycles 2 du PDC

Objectif :

Mesurer l’impact du cycle 1 sur la situation transport en se posant la question : « Les pratiques de déplacements (= les comportements modaux) ont-elles évoluées grâce aux actions mises en place à la fin du cycle 1 ?
= Est-ce que il y a eu une augmentation de l’utilisation des modes de transports doux et une diminution de l’utilisation de la voiture individuelle grâce aux actions mises en place à la fin du cycle 1 ?
= Est-ce que le cycle 1 du PDC a permis d’atteindre l’objectif spécifique ?

  • Est-ce que l’accessibilité du campus par les modes de transports doux a été améliorée ?

(Il va falloir refaire un diagnostic d’accessibilité et le comparer au premier.)

  • Est-ce que les usagers du campus ont changé de comportement modal ?
  • Indicateur d’évaluation pour chaque action.
  • Rediffuser le même questionnaire (avec quelques adaptations) et comparer les statistiques d’usage avec celles du premier questionnaire.

Exemple : est ce que le nombre de cycliste a augmenté ? est ce que les utilisateurs du bus sont plus satisfaits ? etc…

En fonction de cette évaluation, il va certainement falloir :

  • Adapter les actions décidées en cycle 1

suppression de certaines ;
modification de certaines.

  • Décider de nouvelles actions

Et ainsi de suite pour les cycles suivants : soucis d’Amélioration Continue !

Concrètement, avec l’outil PDC du REFEDD

CYCLE 1

  • Une équipe projet peut, en un semestre, obtenir un plan d’action justifié par un solide diagnostic mobilité.
  • Ensuite pour la mise en œuvre de ce plan d’action : il va falloir distinguer entre les actions que des étudiants sont à même de mener de façon autonome et celles nécessitant l’investissement concret des parties prenantes. Le temps nécessaire pour obtenir l’investissement des parties prenantes peut être très variable (tout dépend la motivation de ces dernières…)

FIN DU CYCLE 1

CYCLE 2
Ce sera sûrement une autre équipe projet qui assurera l’évaluation du cycle 1 ; d’où l’importance de consigner le suivi du PDC dans le Journal afin d’optimiser la passation entre les équipes projet (il faut que la nouvelle équipe projet puisse comprendre ce qui s’est passé au cours du cycle 1 du pdc)

Et ainsi de suite…

Exemple du Plan de Déplacements de l’Université Catholique de Lille.

  • 2006-2009 : 3 années scolaires pour le démarrage du Plan de Déplacements et la mise en œuvre des actions.
  • 2009 : évaluation de ce plan d’action

-nouveau diagnostic d’accessibilité à comparer au premier ; -nouveau questionnaire : comparaison des réponses aux réponses du premier questionnaire ; -bilan du plan d’action proposé en 2006.

  • Nouveau plan d’action validé en juin 2011.
Rappel

Les étudiants sont très mobiles : il est fort probable que les membres de l’équipe projet changent d’une année sur l’autre; l’outil PDC du REFEDD propose donc un Journal pour optimiser la passation du projet et donc sa continuité.